mercredi 30 décembre 2009

Résolutions 2010

1. No one can make you feel inferior without your consent (Eleanor Roosevelt)
Je suis ce que je suis, je vaux ce que je vaux et personne ne devrait me faire sentir mal pour cela. Je ne veux plus me laisser influencer parce que les autres pensent ou disent. Love me or hate me. La seule et unique personne à laquelle je dois essayer de plaire, c'est moi-même. Et si j'y parviens et que certains n'aiment pas le résultat, it's too bad. Je vis pour moi et pas pour les autres. Mon caractère, il est très présent, mes opinions sont très arrêtées et je sais ce que je veux et surtout, ce que je ne veux pas. Je n'ai aucun problème à me faire dire des critiques, mais encore faut-il que les critiques en question ne soient pas volontairement blessantes et inutiles.

2. Il n'y a aucune honte à échouer, la pire honte est de ne pas avoir essayé.
Arrêter d'avoir peur, de douter et d'hésiter. Foncer! Si je n'aime pas mon programme d'études, je change. Si je n'aime pas la ville où j'habite, je fais des plans pour ne pas y rester plus longtemps que nécessaire. Il faut essayer. Essayer pour déterminer ce qu'on aime et ce qu'on aime pas. Tous les goûts sont dans la natures. Il faut accepter que tout le monde n'aime pas les mêmes choses que soi, les mêmes villes que soi et les mêmes activités que soi. Il ne faut pas avoir peur du passé ni de s'en détacher. Il faut accepter que certaines choses ne reviendront jamais et que c'est peut-être mieux comme ça. Il faut faire un focus sur ce qui est à venir au lieu de s'accrocher à ce qu'il y avait.

3. Aimer
Ce n'est pas un changement, mais plutôt quelque chose que je veux continuer de faire, et de faire aussi intensément. Je ne peux pas changer qui je suis pour plaire aux autres. It's take it or leave it, that's it. Je veux aimer encore autant, tant pis si j'en souffre, au moins, j'aurai aimé. Je veux aimer jusqu'à en avoir le souffle coupé, aimé jusqu'à en pleurer. La souffrance (pas mal physique, hein, je suis beaucoup trop douillette, ne vous inquiétez pas!) permet de comprendre et d'apprécier le bonheur. Je veux aimer autant que je le peux, aimer plus que beaucoup aimeront dans leur vie. Je ne veux pas regretter plus tard, d'avoir eu peur. Je veux aimer passionnément, pleinement et intensément. Tout en demeurant réaliste, je veux rêver et espérer.

4. Accepter ce qu'on ne pourra jamais changé.
La distance fait partie de ma vie. Point final. À quoi bon la détester et en souffrir, aussi bien s'en accommoder. Mes parents sont loin, j'ai des amis qui le sont également. Chéri se rapproche, mais pas encore assez. Il faut trouver un équilibre, essayer de profiter de ce qu'on a et se conter chanceux que ça ne soit pas pire. Par ailleurs, accepter ce que la nature m'a donné: des petites jambes et des hanches assez présentes. Pourquoi voudrais-je tant les changer? Même si j'en conviens qu'il faut être en forme et faire du sport (si un jour, mon horaire le permet), s'apitoyer sur ses petites poignées d'amour ne les enlèvera pas. (Plus dur à faire qu'à écrire, je le sais..!)

5. Ne garder que les gens qui en valent la peine.
Suffit les amitiés qui ne servent à rien et qui ne font que du tort. Suffit les angoisses pour savoir si mes propos ont été mal interprétés. Et surtout, suffit les amitiés qui vont dans un seul sens et qui me font sentir mal d'être qui je suis. Ne pas laisser personne décider pour moi. Je suis le maître de mon destin. (William Ernest Henley) Je ne veux plus me prendre la tête pour des gens qui me prennent pour acquis et qui ne tentent jamais d'être réellement mon ami(e). Je veux m'entourer de gens qui ont un impact positif dans ma vie (même si c'est pour, parfois, me parler comme il faut et me faire réaliser des erreurs). Je veux des gens qui veulent mon bien, qui veulent que je m'améliore. Pas des gens qui veulent se valoriser en me dévalorisant. Je veux être plus présente pour les gens que j'ai négligé et qui en valent la peine. Je veux des amis qui n'ont pas peur de me dire ce qu'ils pensent. J'en ai vu assez des hypocrites. Je veux des gens avec du cran, des gens qui se tiennent debout.

6. Faire attention
Parce que, malgré les apparences, je vieillis. Faire attention à moi, à mon corps. Faire attention dans mes habitudes de vie, dans ma façon de gérer mon stress, dans mes choix quotidiens. Faire attention à mes priorités. Faire attention à comment j'agis avec les gens. Faire attention à mon grand caractère. Faire attention à ma façon de m'exprimer. Faire attention aux gens autour de moi. Faire attention à ne rien prendre pour acquis, à toujours apprécier ce que j'ai et à travailler pour l'avoir. Faire attention parce que, mes vingt ans (plus que 3 petits mois..!), ils ne dueront pas éternellement.


J.

2 commentaires:

Maélie, a dit…

Quelle femme.

Viv a dit…

De très bonnes résolutions. Je réalise de plus en plus qu'il faut apprendre à vivre pour soi et non pas pour les autres. Beaucoup plus facile à dire qu'à faire, mais avec le temps et de la volonté, j'ose croire qu'on peut y arriver. Bonne année ma belle!